Le Rhône

Cartographie du parcours de l’Audax Fortunatis

Le Rhône est un fleuve d’Europe, long de 810 kilomètres. Il prend sa source en Suisse, à une altitude de 2 209 m. Il entre en France où il parcourt environ 522 km. Il finit son cours dans le delta de Camargue pour se jeter dans la mer Méditerranée.
Port-Saint-Louis-du-Rhône est la dernière ville de France sur le Rhône. Il est parfois identifié à l’Éridan, qui est le nom d’un dieu fleuve de la mythologie grecque, fils d’Océan et de Thétys. Le Rhône est le seul fleuve reliant la Méditerranée à l’Europe du Nord.
Il constitue depuis les Rhodiens et les Phéniciens un axe majeur de circulation des populations et des marchandises.

Élément structurant dans l’organisation des territoires, le Rhône conduit aussi les hommes à se surpasser pour le dompter et surtout le traverser. On trouve ainsi des traces d’occupation dès la Préhistoire. Dès l’Antiquité, l’étain, le cuivre ou les peaux du nord sont échangées contre des productions de l’Orient et de la Méditerranée (ivoire, épices, étoffes, etc.). En août 218 av. J.-C., Hannibal traverse le Rhône avec son armée de 80 000 hommes et 37 éléphants dans le but de traverser les Alpes.
L’armée romaine sous les ordres de Scipion étant toute proche sur la rive gauche du fleuve, il préfère remonter le long du fleuve à vive allure pendant 4 jours pour l’éviter et ainsi affronter l’ennemi en Italie, sur son territoire. À l’époque romaine, il devient une voie de développement commercial. Plus tard, le vin, la vaisselle et le sel d’une part, les armes et les étoffes d’autre part empruntent en sens inverse le sillon rhodanien.

La présence du fleuve permet le développement des villes comme Arles, Avignon ou Vienne qui profitent de leur atout géographique à la croisée du Rhône et des axes de communication terrestres et maritimes. Les franchissements du fleuve participent également de manière déterminante à l’histoire des villes et des territoires. Ces ponts, des ponts romains jusqu’aux ponts actuels, sont également un formidable moteur d’évolution et de progrès technique.

Le récit Silmée, Fille du Rhône évoque les villes de Pont Saint Esprit, Beaucaire, Avignon, Villeneuve-lès-Avignon, Châteauneuf-du-Pape, Arles, Aramon, Tarascon de l’époque du XIXème siècle…